comment monter son Home Techno la maison

Parce que dans la Technologie, il y a le mot Techno...

A l'heure actuelle, monter son Home Techno, laisse souvent perplexe, quant au choix du matériel les DJ'S débutants ou tout simplement les passionnés, qui souhaiterais s'initier à la production Techno.

Beaucoup de DJ's pensent que la réalisation d'un studio personnel leur est inaccessible parce que trop coûteuse. Cependant la démocratisation actuelle de la technologie et de l'Informatique musicale en particulier ( boites à rythmes, samplers, synthés, séquenceurs et ordinateurs... ) doublé par le développement du marché de l'occasion pour comprendre que chacun peut trouver avec un peu de patience "chaussure à son pied"...

Ceci a permis d'offrir aux DJ's, musiciens ou pas, la possibilité de développer et de créer leurs propres musiques. Surtout que Le réseau des indépendants et des "white labels " permettent finalement à de nombreux DJ's de tenter leurs chances dans la production et le remix, à peu de frais et sans le concours des grosses maisons de disques. Faire de la production chez soi fait partie désormais des réalités.

Bâtir et agencer son Home Techno personnel nécessite cependant quelques règles fondamentales: définir avec précision ses ambitions, créer son Home DJ dans quel but? Pour faire des Remixes; pour le "FUN"; pour son plaisir personnel; ou alors ces propres créations musicales afin d'exprimer sa sensibilité musicale... déterminer la surface dédiée à votre activité musicale; simplifier au maximum la connectique et l'ergonomie de votre installation. Voici pour vous un survol des machines fondamentales à disposer pour monter son "Home Techno":

Le cerveau / machine du "Home Techno": le Séquenceur...

Le séquenceur est un appareil capable d'enregistrer dans sa mémoire une suite de messages correspondant à ce que le DJ vient de jouer, le plus souvent sur un clavier. Cette mémoire est divisée en pistes (par analogie au magnétophone pouvant travailler sur plusieurs pistes audio). Un séquenceur n'est ni plus ni moins qu'un enregistreur/lecteur MIDI.

Deux alternatives s'offrent à vous : l'ordinateur et un logiciel de séquence approprié, ou le séquenceur, machine dédiée. L'ordinateur MIDI est un ordinateur équipé de l'interface MIDI, c'est à dire qu'il peut accepter et émettre des messages MIDI (interface MIDI en option sur Mac et Compatible PC, intégré sur Atari ). Le choix de l'ordinateur offre plus de possibilités, solution très polyvalente, car en utilisant les logiciels appropriés vous pourrez créer des séquences, mais aussi éditer des sons, les stocker et gérer votre banque de sons. Actuellement les trois marques les plus répandues en musique sont: Macintosh; Atari; Compatibles PC. Le choix d'un ordinateur est très important lorsqu'on veut l'utiliser pour l'informatique musicale. Plusieurs caractéristiques doivent attirer votre attention: la capacité mémoire (il faut que l'ordinateur puisse stocker suffisamment de notes); la vitesse de calcul (bien que la musique ne soit pas une activité particulièrement gourmande en termes de performance); la facilité d'utilisation de l'ordinateur (qualité de l'écran, du clavier, de la souris, bref, tout ce qui peut assurer un confort d'utilisation).

Même si les séquenceurs dédiés sont plus souvent assignés à la scène, certains DJ les préfèrent encore aux ordinateurs. Facilité d'utilisation; faible encombrement; machine dédiée; boite à rythme intégrée; portabilité.

Les logiciels de type séquenceurs doivent proposer essentiellement 2 types de fonctions :

. Fonctions "magnétophone" permettent de stocker les informations MIDI sur plusieurs pistes. l'écran principal simule la face avant d'un magnétophone multi-piste en matérialisant les différentes touches: Play (lecture), Record (Enregistrement), Avance et Retour (lent et/ou rapide). La localisation au sein de la chanson s'effectue à l'aide d'un compteur de temps et d'un compteur de mesures

. Fonctions d'édition et de traitement des séquences musicales, permettent de modifier et de faire des essais : changement de sons sur une même séquence, de rythme, changement de tempo, quantification des notes, mise en boucle...

Grâce au séquenceur, l'ordinateur devient alors le cerveau central de votre "Home Techno" MIDI.

L'organe vital sonore du "Home DJ": l'échantillonneur.

Appareil utilisé pour enregistrer de manière numérique (conversion du signal en nombres) tout type de signal sonore, dans le but de travailler le son et de le restituer à volonté, le "sampler" est devenu très courant dans la Techno. Ce n'est autre que l'extension de notre pouvoir d'imagination sonore, c'est aussi une démocratisation de l'approche musicale d'aujourd'hui et une des clés des métissages des cultures musicales. Le sampler est un instrument en puissance, qui ne vaut que par ce qu'on en fait, il est tout simplement le reflet de votre personnalité. Les samplers modernes sont de plus en plus accessibles. Le matériel devient de plus en plus simple, plus compact, et d'énorme bibliothèques de sons circulent avec. Il y a différentes manières d'utiliser l'échantillonneur, c'est selon chacun. Certains vont l'utiliser pour des "samples" de voix, d'autres pour échantillonner des rythmiques, d'autres pour avoir les sons des boîtes à rythmes parce qu'ils ne les ont pas, il prend toute son importance pour déclencher des sons enregistrés, comme des voix par exemple. Il devient alors un magnétophone-expandeur. Dans un environnement de production "Home Techno", le sampler est le pilier sonore. Il peut remplacer à lui seul un certain nombre d'appareil, tels que :

- les expandeurs : ce sont des boîtes qui renferment des module générateurs de sons. L'expandeur est le complément indispensable du système de commande, sans lui aucun son n'est émis. Les synthétiseurs sont considérés comme des expandeurs. A vous d'empiler vos synthés / expandeurs au gré de vos aspirations sonores.

Dans ce sens le sampler associé à votre collection de disque (source inépuisable d'échantillonnage !) peut être considéré comme l'expandeur principal - voire unique - du DJ.

- les boîtes à rythmes : ce sont des appareils permettant de simuler des sons de batterie, et parfois même de percussions (TR909; TR808 Roland sont les boîtes à rythmes les plus recherchées pour faire de la Techno) (P.A. *). Chaque élément de la batterie peut être '' programmé '' puis stocké dans une mémoire, et rejoué quand on le désire. Beaucoup de boites à rythmes peuvent être programmées à partir d'un système de commande externe, par exemple les touches d'un petit clavier maître. Dans ce cas, chaque élément de la batterie est associé à une touche du clavier. Là encore, l'échantillonneur peut les remplacer.

Les doigts du "Home Techno": Clavier maître ou Synthétiseur:

C'est un appareil de commande, par lequel le DJ envoie ses commandes MIDI ou ses sons dans le séquenceur. Vous pouvez vous équiper simplement d'un petit clavier maître, cela suffira grandement, à moins que vous ailliez le temps d'apprendre le piano !

La gare de triage du "Home Techno": Console de mixage.

Plus vous avez de matériel MIDI (samplers, synthétiseurs, expandeurs), plus vous avez besoin de voies sur votre console, pour pouvoir les mixer ensemble, surtout si vous voulez travailler chaque sonorité de façon indépendante. Généralement, la console de studio plutôt dédiée au mixage et à l'enregistrement de la programmation du DJ est souvent associée à une petite table de mixage plus spécialement consacré au travail du DJ et des platines (mix).

Platines disques et lecteur CD (pourvue d'une sortie numérique, il permettra l'enregistrement en digital directement dans l'échantillonneur).

Pour donner du relief: Les effets...

Les effets transforment considérablement la sonorité d'un morceau, ce qui peut s'avérer être un jeu dangereux (trop d'effets "empâte" le son). Cependant, on peut difficilement s'en passer (surtout quand on y a goûté !). Alors, ne nous en privons pas, mais soyons circonspect. Parmi les effets les plus employés, citons la réverbération (impression d'être dans une église, lorsque celle-ci est très longue, et dans une salle de bain lorsque celle-ci est très courte), l'écho, ou "delay" (répétition du signal, comme à la montagne, très utilisé en techno et en ambient), s'ensuit ensuite une série de modulations (chorus, flanger, phasing, leslie, vibrato etc.). La liste ne s'arrête pas là. La plupart des effets actuels du marché sont des multi-effets, en ce sens qu'ils incluent tous les effets cités précédemment.

Platine Mini Disc : le stockage de vos données.

C'est une platine numérique (ou digital) qui enregistre sur des petits disques.

Pour enregistrer et reporter votre mixage final, ou pour effectuer des sauvegardes informatiques de votre travail dans le sampler (à condition que votre sampler soit pourvu d'une interface numérique). De plus on peut enregistrer sur MD les parties avant de les échantillonner, et les placer ensuite dans l'échantillonneur, de façon à ne pas remplir trop vite la mémoire vive (par exemple 10 prises différentes du même solo de basse).

Magnétophone multipiste : le complément du séquenceur

Pour enregistrer des voix, ou pour jouer du sax ou de la basse en studio, il vous faudra un magnétophone multipiste, de 4 à 8 pistes en principe. Il est nécessaire de prévoir soit une synchronisation magnéto/séquenceur externe, soit une interface MIDI à installer dans le magnétophone. L'idéal est le multipiste numérique "Direct to Disk", qui donne l'impression que le magnétophone est la continuité du séquenceur.

Si vous avez l'intention d'enregistrer des instruments acoustiques ou des voix, il faut compter sur l'acquisition d'un microphone de bonne qualité, de préférence (!)

Les oreilles du "Home DJ": Amplification.

Une chaîne Hi-fi peut parfaitement convenir, ou alors des petites écoutes de proximité amplifiées, soit alors un ampli de puissance et des enceintes de sono.

En résumé il existe plusieurs solutions pour se constituer un Techno.