Extasy...

Rassurez-vous, le but de ce dossier n'est absolument pas de vous faire la morale. On n'est pas là pour montrer du doigt quiconque, ni pour porter le moindre jugement. Mais simplement d'apporter un éclairage scientifique sur cette drogue des temps modernes, qui il faut le reconnaître, a une fâcheuse tendance à coller à la peau de l'univers Techno (Cela dit, y a pas de fumée sans feu ).

C'est vraiment de la merde !

L'Extasy ou plus précisément le MDMA, plus ou moins mêlé au MDA, appartient à la classe des Nooanaleptiques. Ce sont des dérivés de synthèse de l'amphétamine, communément appelés "Designer Drugs". On trouve l'extasy principalement sous forme de petits cachetons, d'aspect ma foi fort sympathique, et plus rarement sous forme de gélules. Ces dites-formes sont généralement dosées à 150 mg, et trop souvent coupées aux amphétamines, à la caféine, à la codéine, et parfois même à la Strychnine !!!.

Voilà pour les généralités bateaux. Intéressons-nous maintenant aux effets pharmacologiques de l'exta : Sur le système nerveux central, elle augmente la vigilance, diminue les sensations de fatigue et stimule les facultés intellectuelles. Son effet est assez rapide, environ une ½ heure après la prise. Le MDMA possède une action sympathomimétique indirecte provoquant une hypertension, une tachycardie (le coeur s'embale), et une deshydratation intense. Tout ça, c'est bien beau, mais je ne suis pas sûr que vous ayez appris grand chose, et l'intérêt de ces premiers paragraphes n'est peut être pas évident.

Alors, sans vouloir jouer le méchant Père Fouettard grondant le mauvais petit raveur gobeur, nous allons passer directement à la phase mauvais trip de la chose. Chacun est libre de ses choix, mais encore faut-il avoir toutes les cartes en main pour les prendre ces choix. Ainsi, il faut savoir que dans le meilleur des cas, après votre phase d'euphorie (durée variable, de 3 à 6 heures), vous en serez quittes pour une bonne gueule de bois tout la journée du lendemain, souvent associée à un état confusionnel anxieux, une petite phase de déprime, bref, je vous conseille de ne rien avoir à faire ce jour là, et d'être bien dans votre tête.

Ca, c'était pour le cas le plus habituel. Maintenant, ce qui risque d'être moins drôle, c'est l'état d'hyperthermie, évidemment favorisé par la chaleur du milieu et l'état d'extrême deshydratation qui l'accompagne, l'état convulsif, les troubles d'hypertension avec arythmie (votre coeur perd la boule) et les hémorragies cérébrales qui entraînent la mort subite. A ce jour, une dizaine de ces morts subites ont été repétoriées en France. C'est moche, inutile.

Enfin, si pour une raison x vous êtes amenés à gober, BUVEZ ENORMEMENT et surtout PAS D'ALCOOL !!!
Ne surestimez pas votre condition physique.